Changer de matelas, pourquoi vous ne devez pas choisir les yeux fermés ?

Vague blanche
  • Accueil
  • Blog Neorev
  • Changer de matelas, pourquoi vous ne devez pas choisir les yeux fermés ?

Investissement qui va compter pour un tiers de vos journées et surtout pour la prochaine dizaine d’années à venir, un changement de matelas n’est pas à prendre à la légère tant celui-ci va influer sur la qualité de vos nuits et de vos journées.

 

Comment bien choisir son matelas ?

 

Au premier abord, il semble plutôt simple de choisir un nouveau matelas.

L’actuel est usé, creusé, trop petit et datant d’une grosse dizaine d’années : il suffirait donc de trouver la perle rare sur internet, de commander puis de le faire livrer. Simple non ?

Et bien sachez qu’avant d’investir dans un nouveau matelas il faut en amont bien étudier le dossier afin de ne pas regretter son choix seulement quelques années après.

 

La taille

 

Depuis peu, les matelas 160x200 cm (Queen Size) ont fait la part belle au matelas 140x190/200 au sommet de la hiérarchie de la literie double. En effet la population grandissant de plus en plus, la largeur 140cm est depuis jugée trop petite et offrant une indépendance de couchage insuffisante pour les dormeurs en couple.

 

Séduisant également de plus en plus de dormeurs, le lit 180x200 cm (King Size) commence doucement à faire sa place au sein des foyers français. 

Cependant toutes les chambres ne sont pas forcément adaptées à l’accueil d’un grand lit de la sorte. Il faudra avant de se lancer bien mesurer la surface au sol de votre chambre afin d’évaluer si disposer d’un tel matelas n’entache pas trop les déplacements au cœur de la pièce.

 

Vous l’aurez compris aisément, un grand lit (Queen Size ou King Size) permet, monnayant une petite rallonge au niveau du budget, un confort accru et une meilleure qualité de sommeil.

 

 

L’accueil et le soutien

 

C’est sans nul doute la partie la plus importante dans le choix du matelas.

L’accueil représente la première impression que vous allez ressentir en vous couchant sur votre matelas tandis que le soutien représente quant à lui la fermeté ou le moelleux du matelas.

 

L’accueil est à la convenance de chacun, au même titre que le soutien d’ailleurs mais l’on préfère vous mettre en garde : des matelas procurant un soutien trop ferme ou trop moelleux vont à la longue être mauvais pour le dos.

L’idéal étant de trouver un juste milieu (penchant pour vos préférences) mais toujours en privilégiant un maintien du dos et de la colonne vertébrale optimal.

 

 

La suspension et la densité

 

Matelas mousse, matelas en latex ou matelas à ressorts quel choix faire ?

 

En soit aucun choix n’est mauvais et chaque suspension présente des petites caractéristiques différenciantes.

En plus d’assurer un bon maintien pour l’ensemble du corps, les matelas latex jouissent d’une aération optimale et sont pratiquement insensibles à l’humidité. Un bon matelas en latex doit néanmoins être composé d’au minimum 15% de latex naturel.

 

Pour ce qui est des matelas à ressorts il vaut mieux éviter les modèles à ressorts coniques et multispires et privilégier les modèles ensachés.

Les matelas à ressorts ensachés offrent une excellente ventilation du matelas ainsi qu’une bonne indépendance de couchage permise par une indépendance entre chaque ressort.

 

Les matelas mousse, présentent quant à eux la suspension la plus utilisée du milieu de la literie.

Pour des matelas à usage quotidien mieux vaut éviter la mousse polyéther et s’orienter vers la mousse polyuréthane présentant une très bonne tenue ; pour un matelas de la sorte, optez pour une densité de mousse supérieure à 30kg/m3.

Pour finir il existe également le matelas mousse à mémoire de forme, graal absolu pour des nuits de sommeil idéales.

 

Les erreurs à ne pas commettre

 

  • Ne pas étudier suffisamment vos besoins et acheter dans la précipitation
  • Se ruer sur une promotion proposant au final un matelas de qualité moyenne
  • Choisir un matelas mousse avec une très faible densité de mousse (inférieure à 25kg/m3)
  • Garder trop longtemps un vieux sommier à lattes/sommier tapissier et l’utiliser pour le nouveau matelas

Topics: Conseils Literie